Top

Le travail des sols à la fin de l’hiver

13 mars 2012 par  

L’entretien des sols viticoles a pour principal objet de maintenir des conditions favorables au développement de la vigne. Les  labours font partie des façons culturales les plus anciennes à vocation  d’amélioration des propriétés physico-chimiques et biologiques des  sols.

A la sortie  de l’hiver se pratique généralement un labour dit « de déchaussage » qui  a pour effet de dégager la terre se trouvant sous le rang vers le  milieu de l’interligne (espace dégagé entre les rangs). Les souches sont  ainsi nettoyées, et ne demeure qu’une bande de terre le long du rang  que l’on appelle le cavaillon. Celui-ci pourra également être totalement supprimé afin d’éviter la croissance de mauvaises herbes juste sous le pied.

Ce labour de  fin d’hiver permet également d’enfouir les espèces herbacées  indésirables déjà installées, de favoriser l’aération, l’ameublissement  et le ressuyage de terres éventuellement gorgées d’eau, de faciliter la  pénétration des eaux de pluie, d’éloigner la végétation du sol, afin de  limiter les risques de gel et les premières contaminations de mildiou et  de black-rot.

Ce travail  est exécuté à l’aide d’une charrue vigneronne qui est une charrue  multiple composée d’un bâti et de deux séries de corps de charrue. Le  corps versant à droite sera placé sur le côté gauche du bâti, et le  corps versant à gauche sur le côté droit, ceci afin de ramener la terre  au milieu du rang.

Dans  certaines situations, l’occupation du sol par une couverture végétale  est recherchée pour limiter l’érosion et le ruissellement des eaux,  faciliter le passage du matériel en favorisant une meilleure portance,  et améliorer la structure des sols par effet racinaire.

L’enherbement  a un effet limitant sur la vigueur des vignes (phénomène de compétition  racinaire) et contribue à diminuer les risques de chlorose. Cependant,  il existe également des effets indésirables. Une couverture herbacée  maintient une humidité favorable au développement de champignons  parasites (Botrytis cinerea, oïdium) et augmente les risques de gelée de  printemps. En période sèche au contraire, l’assèchement du sol s’en  trouvera amplifié. Et dans tous les cas de figure, le volume de sol  exploitable par les racines de la vigne devient fortement diminué.

L’enherbement  est une technique largement utilisée dans les vignobles conduits en  vignes larges, où il est pratiqué de manière alternée un rang sur deux  avec un semis d’espèces sélectionnées. Le passage d’un girobroyeur deux à  six fois par an suffit à contrôler le développement de l’herbe.

Sous le rang et dans les rangs non enherbés, le  désherbage chimique est parfois utilisé en tant que technique  complémentaire afin de réduire le nombre des interventions.  Généralement, un désherbage chimique judicieusement positionné en début  de saison (prélevée), à l’aide de produits non phyto-toxiques pour la  vigne aussi bien que pour l’environnement, autorise par la suite un  entretien seulement mécanique (à l’aide d’un intercep). C’est le cas de  figure idéal, à moduler en fonction des conditions climatiques  printanières.

Cadeau : Devenez Web Vigneron avec Mes Vignes !Offrez un parcours dans l'univers du vin !

Une parcelle de vignes dans un domaine viticole en France.
Un suivi régulier sur Internet de l'évolution de la parcelle jusqu'à la mise en bouteille.
Des invitations à venir sur place au Domaine pour participer à la taille, aux vendanges et à l'assemblage du vin.
La cuvée finale composée de 12, 24 ou 36 bouteilles de vin, personnalisées au nom du bénéficiaire du cadeau.

Découvrez vite les détails de ce superbe cadeau d'anniversaire sur le site MesVignes.com !

Commentaires

N'hésitez pas à laisser un commentaire...
et si vous voulez associer une image à votre commentaire, créez vite un gravatar !





Bottom