Top

Apéritif : quel vin déguster ?

8 septembre 2009 par  

2 verres de vin rouges« Si j’avais mis de côté tout l’argent que j’ai dépensé pour boire, qu’est ce que je pourrais m’offrir comme apéritifs ! » Marcel Celmas (humoriste français).

Le vin reste dans la culture populaire française le compagnon du repas.
Qu’il soit ordinaire pour tous les jours ou classieux et judicieusement choisi en fonction des mets, la tendance n’est pas toujours de le déguster à l’apéritif, qui sera plus souvent placé sous le signe d’un alcool ou d’un cocktail.

Pourtant, les vins sont de délicieux et parfaits préparateurs au repas dans la grande majorité des cas selon que l’apéritif est accommodé de petits fours ou non.

Pour rafraîchir les papilles avant de se mettre à table, un vin blanc vif et minéral laissera la bouche fraîche et réceptive aux collations à venir, un vin de Chablis, un sauvignon de Touraine ou des Graves font généralement l’affaire mais on peut sans doute pousser l’exercice plus loin.

Pour rester dans l’esprit rafraîchissant des vins blancs, pourquoi ne pas déguster un savagnin du jura, aux saveurs de noix sèches et légèrement oxydatives qui sauront mettre en alerte les papilles, comme un Arbois ou encore un côte du Jura à base de chardonnay non ouillé sapide et aromatique.

Les vins doux, comme les Sauternes, ont également la faveur des amateurs de sucre mais attention à la surenchère ! Pour commencer en effet, un vin liquoreux se doit d’avoir suffisamment d’acidité pour ne pas anesthésier la bouche avec des sucres résiduels tapissant et dominant la bouche ! Préférez donc plutôt des Côteaux du Layon non chaptalisés, des Barsac aux acidités plus aiguisées ou peut être des rieslings « Spätlese » allemands aux faibles taux d’alcool ou encore des vendanges tardives alsaciennes tonifiantes et gourmandes.

Pour l’apéritif, les vins rouges ne sont pas dépourvus d’intérêt, à condition que leur structure et leur puissance ne soient pas trop présentes et permettent d’aller crescendo plus le repas avancera. Les vins de Gamay friands et festifs du Beaujolais ou un Bourgogne passe-tout-grain de belle facture peuvent fonctionner dans un registre fruité et désaltérant, tandis que certains cabernets francs de Loire type Chinon ou Saumur, aux tannins plus serrés et astringents exciteront les papilles et titilleront la langue pour la suite des festivités.

Enfin, les champagnes, bien entendu, aux bulles espiègles et tourmentées qui chatouilleront votre gosier en laissant une bouche fraîche et réceptive aux collations à venir. Préférez un champagne brut voire extra brut, en blanc de blanc de préférence, et servi frais mais jamais glacé.

Tchin, tchin ! Et bon appétit !

Nicolas Geoffroy, Chef Sommelier, Château Cordeillan Bages, Pauillac.

Cadeau : Devenez Web Vigneron avec Mes Vignes !Offrez un parcours dans l'univers du vin !

Une parcelle de vignes dans un domaine viticole en France.
Un suivi régulier sur Internet de l'évolution de la parcelle jusqu'à la mise en bouteille.
Des invitations à venir sur place au Domaine pour participer à la taille, aux vendanges et à l'assemblage du vin.
La cuvée finale composée de 12, 24 ou 36 bouteilles de vin, personnalisées au nom du bénéficiaire du cadeau.

Découvrez vite les détails de ce superbe cadeau d'anniversaire sur le site MesVignes.com !

Commentaires

2 Responses à “Apéritif : quel vin déguster ?”

  1. Pierre Fredech le 16 septembre 2010 18:02

    Bonjour j’ai découvert cet été un Vin gris de Lorraine chez un petit producteur (http://hautsdemadine.fr/).
    C’est vraiment un vin d’apéritif léger et fruité.

  2. François le 28 juin 2014 10:23

    Il me semble qu’on oublie trop souvent les bien-faits d’un bon rosé provençal à l’apéritif !

N'hésitez pas à laisser un commentaire...
et si vous voulez associer une image à votre commentaire, créez vite un gravatar !





Bottom